Trouvé sur les registres paroissiaux de Ferrières dans le Tarn, dans un registre intitulé « refus de sépulture ecclésiastique pour les religionnaires non convertis » et tenu par le curé de St Jacques de Ferrières :

d-jean-tirefort-1759

le 7 may 1759 Jean Tirefort paysant de la borie de Mialhe mort religionnaire a été privé de la sépulture ecclésiastique

Nous sommes 74 ans après l’édit de Fontainebleau qui avait aboli l’édit de tolérance de Nantes. Jean Tirefort et son épouse Élisabeth Maurel avaient fait une profession de foi (une abjuration) le 2 février 1725 pour se marier le 22 février 1725.

Comme pour les autres enfants de ses parents nés après 1685, je n’ai pas trouvé d’acte de baptême pour Jean Tirefort.

Encore une forte tête dans la famille !

Publicités